Compounds auto-extinguibles pour la mobilité électrique

Compounds auto-extinguibles pour la mobilité électrique, vous permettent de faire face au danger des flammes et du feu avec un faible impact environnemental

L’arrivée des véhicules électriques dans les transports publics et privés est maintenant d’actualité.
Les prévisions annoncent que d’ici 2040, 35% des véhicules immatriculés seront à traction électrique, batteries ou hybrides (BEV ou PHEV).

L’ensemble des constructeurs automobiles et des spécialistes des moteurs à combustion cherchent actuellement à diversifier leur production dans le but d’être présent sur cette nouvelle technologie.

Cette transition technologique historique lance plusieurs défis, à commencer par la sécurité dans le déploiement des tensions et courants élevés présents dans ces véhicules.

Les pièces de structures, les batteries, les systèmes de contrôle et de distribution de l’énergie électrique doivent être en mesure d’assurer la protection maximale de l’utilisateur, à tout moment : lorsque le véhicule circule, en période de charge, en stationnement ou en cas d’accident.

Dans ce scénario, il devient fondamental de sélectionner des matériaux résistants aussi bien aux hautes tensions qu’aux risques d’incendie occasionnés par des court-circuits ou simplement par des éléments métalliques à hautes températures.

Les compounds plastiques auto-extinguibles, sont par conséquent incontournables désormais dans le secteur automobile, idéalement utilisés dans les systèmes de recharge, boîtiers électriques et électroniques, composants moteurs ou batteries.

En plus du choix du polymère, il est important d’identifier les propriétés essentielles à respecter : autoextinguibilité, tenue au fil incandescent, vieillissement thermique et mécanique, résistance aux agents extérieurs et aux courants de cheminement, rigidité diélectrique, résistance mécanique. Le choix final est complexe et nécessite des compétences très spécifiques.

LATI, après 50 ans de présence dans la fourniture de compounds autoextinguibles, met à disposition de l’industrie automobile son expérience et ses connaissances de ces matières.

Le but est de proposer des solutions efficaces comme cela a été le cas avec les intervenants majeurs des secteurs électrique et électronique, du transport ferroviaire dans lesquels LATI a toujours évolué, avec d’excellents résultats malgré des conditions et des exigences normatives très complexes.

Les compounds auto-extinguibles LATI, fruits de nombreuses années de recherche et d’amélioration continue, permettent aujourd’hui de répondre au risque de feu et d’incendie avec des propositions à faible impact environnemental, modernes et versatiles, aptes à la réalisation de géométries complexes, de toutes dimensions, mais aussi d’éléments structurelles ou autres pièces fonctionnelles.

La gamme LATI couvre toutes les résines de bases: PA et PBT pour les applications plus simples, les PPS et PPA pour les hautes températures et enfin le PEEK pour les exigences extrêmes.


Nous contacter

Automobile – Compounds structurels et dissipateurs thermiques

Automobile – Compounds structurels et dissipateurs thermiques. Les voitures du futur sont également vouées à l'introduction d'autres innovations importantes, notamment l'intégration extrême des systèmes électroniques pour les applications de conduite autonome et de connectivité.

Depuis quelques temps maintenant, le secteur de l’automobile est impliqué dans un changement d’envergure lié au développement des solutions hybrides et électriques face aux moteurs à combustion dans les véhicules traditionnels.

Les voitures du futur font l’objet d’innovations importantes, à commencer par l’intégration de systèmes électroniques pour l’aide à la conduite et la connectivité.

Ainsi, des matériaux de synthèse de toutes sortes, des composites aux alliages d’aluminium, céramiques et thermoplastiques techniques de spécialité sont mis au point pour répondre à de plus en plus d’applications.

L’une des priorités des bureaux d’études est l’allègement des structures. Même si c’est déjà le cas grâce à l’utilisation des matières plastiques, cela s’étend aussi maintenant à d’autres fonctionnalités propres des métaux, comme le refroidissement ou la robustesse.

Aujourd’hui, cependant, la résistance mécanique et la conductivité thermique sont associées dans les LATICONTHER “MI”, une nouvelle famille de thermoplastiques techniques de LATI spécialement conçus pour les applications automobiles du futur.

Le premier objectif des grades «MI» est d’augmenter autant que possible la conductivité thermique de la matière sans pour autant diminuer les propriétés mécaniques typiques des compounds renforcés fibres de verre.Ce défi est rendu encore plus complexe par la nécessité de fournir des solutions présentant des caractéristiques de résistance chimique et thermique adaptées aux conditions d’utilisation typiques de l’industrie automobile moderne.

Les compounds «LATICONTHER MI» sont renforcés à 35% fibres de verre, sur base PA66, une formulation largement utilisée et appréciée dans les bureaux d’études. La matrice thermoplastique est stabilisée pour la résistance chimique aux fluides présents dans le compartiment moteur, huiles, carburants et liquides de refroidissement.

La conductivité thermique est assurée par une charge tout spécialement développée pour favoriser le transfert thermique sans toutefois affecter les propriétés mécaniques de la matière. Le résultat est un compound avec une contrainte en traction dépassant les 100 Mpa et une conductivité thermique dix fois supérieure aux solutions actuellement utilisées.

Le grade “MI01” privilégie les performances mécaniques, avec une résistance à la traction de près de 150 MPa associée à une conductivité thermique de 2 W/mK, comparativement aux 0,2 à 0,3 W/mK des compounds classiques en PA66 renforcés 35% de fibre de verre.

Au lieu de cela, la version “MI02” favorise une capacité supérieure de transfert de la chaleur, fournissant une conductivité thermique d’environ 5 W/mK en longitudinal et de plus de 1 W/mK en transversal. Des valeurs significatives, considérant la contrainte en traction (120Mpa) et le module élastique (15Gpa) assurés par ce grade.

Les compounds LATICONTHER «MI01» et «MI02» sont capables d’apporter entière satisfaction aux concepteurs, non seulement dans le secteur automobile, mais aussi dans d’autres domaines d’applications nécessitant une dissipation thermique plus rapide à travers des composants de structure, tout en améliorant la rigidité et la fiabilité des organes de refroidissement. Tout ceci, bien sûr, en allégeant la masse, grâce à une densité des deux grades inférieure à 1,6gr/cm3.

D’autres solutions sur base PP, PBT, PPS sont également en développement au sein du département R&D de LATI.


Nous contacter

 

Planification de Scénario, stratégie et durabilité

L’actuelle situation économique, politique, socioculturel et environnementale impose aux entreprises modernes la capacité d’élaborer leurs propres stratégies et évaluer en temps réel les performances et réactivités.

L’actuelle situation économique, politique, socioculturel et environnementale impose aux entreprises modernes la capacité d’élaborer leurs propres stratégies et évaluer en temps réel les performances et réactivités.

LATI a récemment organisé une journée de formation sur ce concept de scenario menée par le Docteur Alberto BUBBIO, professeur d’économie d’entreprise et directeur des cours de programmation, contrôle et évaluation des performances au sein de l’université Cattaneo – LIUC (Castellanza, VA).

En fait, la planification de scenario est un moyen de recueillir les outils nécessaires pour naviguer dans des environnements inconnus avec des conditions en constante et rapide évolution, caractérisés par des facteurs tels que « l’hyper-concurrence », la surproduction, l’évolution client et la demande toujours croissante pour des produits en phase avec l’environnement.

Dans des contextes aussi complexes, instables et incertains, les efforts pour anticiper – même mieux, présager – des scénarii futurs exigent un plan très méticuleux. L’analyse doit commencer par l’évaluation du scenario actuel, aussi bien extérieur ou intérieur à l’entreprise, une inspection précise des actifs financiers, l’organisation et produits de la concurrence et par-dessus tout, une étude des « mégatendances » dans lesquelles évoluent le tissu sociale et économique mondiale.

Le rôle majeur est naturellement assuré par le changement, dans une dynamique de marché imposée par l’arrivée des communautés et réseaux commerciaux sur le web qui ont fractionné le marché en créant de nouvelles oasis inexplorées dans lesquelles il faut rivaliser.

Les performances d’entreprise sont donc traduites et réinterprétées dans le «tableau de bord prospectif», un outil interne complexe et puissant avec lequel des ressources indéfinissables deviennent des paramètres quantifiables et fiables, à mettre en ligne avec les missions,  visions et stratégies de l’entreprise. La mesure du succès financier est maintenant accompagnée d’une évaluation des éléments à moyen-long terme, comme la perception client, la dynamique d’apprentissage et le développement.

Pour finaliser l’approche structurée de la stratégie des affaires présentée par le prof. Bubbio, s’en est suivi une lecture du Prof. Dipak Pant, fondateur et coordinateur de l’unité interdisciplinaire des études pour l’économie durable à l’université Cattaneo – LIUC de Castellanza.

Le professeur Pant est considéré comme l’un des plus grands experts mondiaux en terme de développement durable et a expliqué que la survie et la compétitivité des entreprises structurées ne peuvent pas être dissociées du social ni de l’environnement durable dans les opérations industrielles.

Aussi, au regard de la préservation de notre planète et de ses ressources, il peut apparaitre de nouveaux leviers économiques et émotionnels qui pourront aider à augmenter notre compétitivité.


Nous contacter

 

Farifax 3D Design choisit les plastiques conducteurs LATI

La société anglaise Farifax 3D Design a choisi les compounds conducteurs électriques LATIOHM pour réaliser sa nouvelle soupape de sécurité La soupape a été conçue pour gérer les risques de surpressions et dépressions à l’intérieur des cuves de camions citernes dernière génération

La société anglaise Farifax 3D Design a choisi les compounds conducteurs électriques LATIOHM pour réaliser sa nouvelle soupape de sécurité.

La soupape a été conçue pour gérer les risques de surpressions et dépressions à l’intérieur des cuves de camions citernes dernière génération.

Les citernes sont en fait divisées en compartiments adjacents – jusqu’à sept – qui au total peuvent contenir quarante mille litres de carburant. La nature de ces hydrocarbures impose que chaque élément en contact avec l’intérieur des cuves soit électriquement conducteur de façon à éviter toute différence de potentiel électrique entre les diverses parties de la citerne.

La R&D de Farifax 3D s’est orientée vers une matière de conductivité électrique élevée et d’une très bonne résistance chimique, adaptée à la conception d’une soupape robuste et légère à la fois, autant que compétitive en terme de coût final.

Le LATIOHM 66-07 PD08 G/30 s’est révélé tout à fait adapté à la situation grâce à sa faible résistivité superficielle de seulement 1×103 Ohm et la tenue mécanique naturelle du PA66 renforcé. Ce compound contient 30% de fibres de verre en complément des fibres de carbone assurant les propriétés électriques.

La transformation de la matière est simple et ne nécessite aucun équipement spécifique. Aucune contrainte non plus pour la conception grâce à la très bonne stabilité dimensionnelle du produit, offrant un retrait réduit malgré la présence de renfort. Le très bon rapport prix/prestations complète le choix d’une solution probante.

Pour des informations complémentaires, consultez le site web de Farifax: www.fairfax3d.design


Nous contacter

 

Plus de sécurité contre la fraude de carburant avec TCL et LATI

Plus de sécurité contre la fraude de carburant avec TCL et LATI

SpinCap® est un système intelligent de fermeture pour les réservoirs à carburant permettant l’accès au personnel autorisé uniquement.

Le projet est né en Italie au sein de TCL Group , société spécialisée dans la fabrication électronique et intervenant dans les secteurs d’activité les plus variés. L’idée vient au départ d’une volonté de protéger les cuves d’hydrocarbure (par exemple GPL) lors des opérations de chargement et déchargement du carburant par du personnel non autorisé préalablement. Le maintien en fermeture est assuré par un système électronique positionné à l’intérieur du SpinCap®, capable de reconnaître les identifiants d’accès attribués aux seules personnes habilitées  et dotées du dispositif mobile et de l’application associée.

Toute l’électronique de gestion est placée dans une enceinte en acier, montée sur un socle que TCL a souhaité réaliser dans un compound thermoplastique approprié.
S’agissant d’un système de sécurité, les exigences de ce dispositif sont particulièrement sévères.
Avant tout, le bouchon doit résister à toute tentative d’effraction ou de casse; C’est-à-dire que la structure doit offrir une exceptionnelle robustesse, même face à des sollicitations intenses.

De plus, il faut supporter des environnements contraignants, aussi bien des températures extrêmes que l’immersion permanente comme dans le cas d’inondations, le tout dans une atmosphère potentiellement explosive (zone ATEX).
Bien entendu, il est demandé une résistance chimique aux carburants ainsi que de supporter le rayonnement solaire et autres conditions climatiques sévères ou encore toutes chutes accidentelles.

En considérant la durée de vie importante du produit SpinCap®, il est évident combien le socle en thermoplastique doit être fiable et sûr dans le temps.

La collaboration avec LATI s’est tout d’abord portée sur la sélection et mise au point de matières structurelles capables de satisfaire les exigences mécaniques, thermiques et d’environnement. Finalement Le choix s’est orienté sur des grades fortement renforcés en fibres de verre, sur matrices PA66 et PBT, formulés sur mesure.

Les performances mécaniques ont été validées par des calculs FEM réalisés par LATI, en simulant différents cas de comportement sous diverses conditions d’environnement. Le vieillissement dans le temps du système mécanique de fermeture a également été simulé, confirmant la résistance optimale au fluage et à la relaxation de la géométrie et des matières.

L’ensemble a ensuite été soumis à une série de tests climatiques et d’environnement auprès de laboratoires accrédités qui ont pleinement confirmé les caractéristiques attendues du dispositif et ont délivré les certificats d’homologation du produit final.

SpinCap® est aujourd’hui disponible à quiconque souhaite s’assurer de la sécurité absolue de leurs cuves et citernes (non seulement pour les hydrocarbures) et de leur accès, simplement en remplaçant les bouchons en place par cette nouvelle solution, légère, efficace et élégante.


Nous contacter

 

Gaine annelée en PVC

Gaine annelée sans PVC à base de polyoléfines à auto-extinction au moyen d'additifs à très faible impact sur l'environnement, LATENE EP1-V2HF

Depuis quelques temps maintenant la restriction des halogènes et autres substances dangereuses contenues dans les plastiques destinées au secteur électrique et électronique est devenue une priorité. La raison principale réside avant tout dans la menace que représente les pièces moulées arrivant en fin de vie.

Pour certains compounds, cette démarche a déjà abouti avec succès, par exemple avec l’utilisation de retardateurs de flamme sans chlore, brome, phosphore rouge ni antimoine.
Cependant, pour d’autres matières, un bon compromis performances/prix comparé aux solutions traditionnelles avec un fort impact environnemental est trop difficile à atteindre.

C’est le cas du PVC, un polymère contenant un large taux de chlore dans sa chaine moléculaire, sûr et versatile à température ambiante, mais potentiellement dangereux lorsque chauffé ou brûlé de par le dégagement chimique de chlore, nocif pour la santé humaine.

Parmi les multiples applications du PVC, la plus courante est sans doute la réalisation des canalisations pour le passage des câbles électriques. Le respect des réglementations en vigueur nécessite le respect d’une multitude de tests contraignants dans le but d’évaluer la résistance thermique et mécanique.

Afin de remplacer le PVC avec succès dans la fabrication des gaines annelées, LATI a mis au point une formulation spéciale pour l’extrusion, sur base polyoléfine, utilisant des ignifugeants à faible impact environnemental, le LATENE EP1-V2HF.

Outre l’absence de substances toxiques, cette formulation offre également l’ensemble des caractéristiques recommandées pour les canalisations devant répondre aux exigences des standards de l’industrie, tel que la EN-61386.

La R&D de LATI ne s’est pas arrêtée qu’aux gaines souples, mais a aussi développé des compounds pour l’extrusion des tubes rigides ignifugés devant garantir un comportement au feu UL94-V0 à 1,6 et 3,2mm. Le LATENE HD1 H2W-V0, d’une excellente résistance mécanique à basse température et totalement exempt d’halogènes ou phosphore rouge, se propose comme une alternative intéressante pour le remplacement du PVC, également très bien positionné en terme de prix.

L’offre LATI pour le secteur électrique du bâtiment  ou de l’industrie se complète avec le LATENE EP7-V2HF, un compound sur la base d’un copolymère PE-PP, auto-extinguible, idéalement adapté au remplacement du PVC pour le moulage des boitiers de dérivation encastrables.

Dans ce cas aussi, les prestations techniques et prix sont en adéquation avec les installations électriques modernes et sûres.


Nous contacter

 

Résistance sans compromis: l’expérience de Progalvano

LATENE AG3H K/10, un polypropylène à haute température, renforcé fibres de carbone pour la réalisation des gobelets montés sur les rotors de la société Progalvano

L’industrie chimique est sûrement un lieu d’expérimentation extrême pour les polymères à hautes performances.

De tous les procédés chimiques, ceux appliqués dans la galvanoplastie sont certainement des plus sévères, non seulement de par les substances chimiques organiques ou inorganiques agressives utilisées dans les bains galvaniques, mais aussi la présence des forts courants électriques et charges ioniques potentiellement capables d’attaquer les matériaux environnants.

Des problèmes bien connus de Progalvano (http://www.progalvano.it ), entreprise italienne leader mondial dans la fabrication de tonneaux de tous types destinés au traitement de surface.

Pour la réalisation des tambours en rotation, Progalvano emploie seulement des polyoléfines et autres résines présentant une excellente résistance chimique. La fermeture de la trappe des tonneaux est assurée par des agrafes à ressort de grandes dimensions et  normalement réalisées en PVDF avec fibres de carbone.

Devant la nécessité de trouver une alternative au PVDF dans le cas d’utilisation de substances chimiques fortement alcalines, Progalvano s’est tourné vers LATI pour répondre à ce défi de taille.

Le agrafes doivent offrir des prestations mécaniques totales, résistantes mais aussi élastiques dans des conditions d’utilisation jusqu’à 100°C. Le retour élastique doit être disponible en permanence afin de contrer les phénomènes de fatigue et de relaxation, rendant nécessaire l’utilisation d’un compound renforcé avec des fibres appropriées.

La résine de base est également importante et les exigences thermiques orientent le choix vers un PP haute viscosité, adéquate pour résister à la température.

Les premiers prototypes ont été réalisés avec la matière LATENE AG3H K/10, un polypropylène à haute température, renforcé fibres de carbone.

Les essais sur chaine de galvanoplastie révèlent que ces nouvelles agrafes sont parfaitement conformes aux prestations attendues, offrant même, de façon inattendue, une meilleure durée de vie.


Nous contacter

 

Impression 3D avec fibres de carbone

Filament en LATAMID 12 H2 K/15, un compound sur base PA12 renforcé à 15% de fibres de carbone

Le domaine de l’impression 3D aussi fait face à de nouveaux débouchés et marchés de niches toujours plus intéressants.

Profplast, une société spécialisée dans les consommables pour la fabrication additive, implantée en Pologne, s’est orientée dans la production de filaments très techniques afin de répondre à une clientèle exigeante recherchant toujours plus de caractéristiques spécifiques pour leur besoin de pièces manufacturées comme par exemple, la conductivité thermique ou électrique.
Le choix de Profplast est issu d’une solide expérience dans l’extrusion de matières complexes sur tous types de profil. Ce savoir-faire a permis d’aboutir à un filament en LATAMID 12 H2 K/15, un compound sur base PA12 renforcé à 15% de fibres de carbone.

L’idée de déposer un tel filament, formulé de la sorte, pourrait semer quelques doutes, par exemple, la qualité propre du filament, la précision du diamètre ou le retrait de la matière à l’état fondu.
Au contraire, le produit révèle un excellent comportement, aussi bien à l’extrusion qu’au bobinage, grâce en partie aussi aux caractéristiques mécaniques de la matrice.
L’impression ne présente aucun souci à 150mm/min, une température autour de 240°C, en utilisant des buses adaptées pour résister à l’usure potentielle de la fibre de carbone.

Le renfort présent dans la matière assure d’intéressantes propriétés mécaniques, bien entendu selon les conditions d’impression telles que l’orientation et le remplissage (infill).
Le filament, commercialisé par Finnotech (https://f3dfilament.com/) sous l’appellation NanoCarbon, est adapté aux applications techniques où l’utilisation d’ABS, PET-G ou PLA ne convient pas.
Sa bonne stabilité dimensionnelle, la solidité, le bon comportement à l’humidité ambiante et aux agents chimiques en font un excellent choix pour la réalisation de pièces structurelles dans les applications aérospatiales, médicales, optiques et robotique ou l’automatisation.

La contribution de LATI dans l’essor actuelle de l’impression 3D ne s’arrête pas là. Une gamme de compounds dédiée à l’extrusion de filaments radio-opaques, détectables aux rayons X ou au détecteur de métaux, conducteurs thermiques et électriques, renforcés ou chargés est déjà disponible.


Nous contacter

 

Nouveaux antistatiques permanents et colorables PD02

Nouveaux antistatiques permanents et colorables LATIOHM PD02

L’introduction croissante des compounds conducteurs dans des solutions techniques sophistiquées impose un contrôle toujours plus exigeant des caractéristiques électriques sur les produits manufacturés. Cela est particulièrement vrai dans le cas des projets devant répondre à la norme ATEX, c’est-à-dire destinés aux installations en atmosphères explosifs.

Les exigences ATEX imposent un seuil précis de la résistance de surface sur produit, ne pouvant dépasser la limite supérieure de 109 ohm. Certes, cette contrainte est tout à fait accessible en utilisant des compounds très conducteurs, mais, d’un autre côté, la résistivité trop faible peut occasionner des défauts de type électrique, mécanique ou esthétique à cause de la présence de noir de carbone, fibres de carbone ou graphite.

La nouvelle génération des LATIOHM PD02 a été introduite pour résoudre ces inconvénients. Le point fort de ces matières réside dans l’utilisation de polymères naturellement antistatiques dont l’intérêt est d’assurer un intervalle de résistance permanente entre 107 e 109 ohm. Les compounds sont développés sur la base de matrices amorphes ou semi-cristallines comme ABS, PP ou PA, renforcés si nécessaire afin d’atteindre de bonnes propriétés mécaniques, même à froid.

Les exigences spécifiques à certaines applications imposent également une très bonne résistance à l’endurance thermique et une stabilisation aux rayons UV comme par exemple, dans le cas des boîtiers électroniques de commande pour une utilisation prolongée en extérieur, sur chantiers, dans l’industrie d’extraction minière et pétrolière, la manutention des poudres minérales ou alimentaires.

Un avantage important aussi des formulations PD02 est la coloration et l’excellent aspect de surface apportés par l’emploi des polymères conducteurs. Finis donc les produits de couleur noire avec les habituels noir de carbone ou fibres de carbones ; place maintenant à des pièces sur mesure en terme d’exigences techniques du marché, mais aussi d’esthétiques, sans limites de choix.

Selon la longue expérience de LATI ces nouveaux LATIOHM sont conçus pour une transformation simple et sans contraintes particulières, aussi bien pour le moulage que pour les équipements.

Les grades PD02 ne requièrent aucune recommandation spécifique pour la réalisation des outillages et la dispersion du polymère antistatique est immédiate et uniforme dans le flux matière, garantissant une continuité des propriétés électriques dans toute la pièce moulée.


Nous contacter

 

Machine à café? En polymère technique!

Machine à café en polymère technique LATIGLOSS 57 G/50 choisi groupe Tecnoplastica division café, pour la fabrication de l'unité de perfusion

Les matières plastiques se sont imposées depuis longtemps dans la fabrication des machines à café, tant pour les appareils domestiques que professionnels, y compris pour les hôtels et les métiers de la restauration.

Les cas d’emploi deviennent de plus en plus un défi avec des exigences auxquelles les matériaux doivent répondre. En fait, il ne s’agit plus seulement de plastiques esthétiques  pour l’habillage extérieur, mais plutôt de compounds très performants capables de résister à des sollicitations mécaniques importantes, même à des températures au-delà de 100°C et d’attaques chimiques permanentes provenant de vapeur d’eau ou du café.

Les grades de la gamme LATIGLOSS sont élaborés en renforçant des polymères >PA66 ou PPA avec un taux de fibres de verre jusqu’à 60% et sont destinés à répondre aux exigences de ce secteur d’activité, restant toujours conformes aux règlementations internationales pour le contact alimentaire et l’eau potable NSF, ACS, KTW et WRAS.

C’est le cas du LATIGLOSS 57 G/50 que le groupe Tecnoplastica, division café (http://www.tpvcoffee.com/espresso-coffee-machines) a sélectionné pour la réalisation du module d’infusion installé sur l’ensemble de la gamme de ses machines expresso à capsules.

Durant l’opération d’infusion, la poudre de café vient au contact de l’eau à 90°C et sous pression de 20 bars. La température et les sollicitations mécaniques sont supportées par toute la structure, qui doit également durer efficacement dans le temps.

Le PPA du LATIGLOSS 57 représente le choix idéal pour la température, le contact à l’eau chaude et au café; Le taux élevé de fibres de verre permet de résister au fluage et à la fatigue mécanique sans affaissement qui pourraient engendrer une rupture ou fuite de liquide et de pression.

La réalisation d’éléments aussi sensibles en compounds thermoplastiques a demandé de nombreuses validations depuis la phase de conception. Toutes les pièces du groupe d’infusion doivent non seulement être fiables mécaniquement mais aussi très précises dimensionnellement, afin de prévenir les fuites, l’usure rapide des pièces en mouvement et les joints d’étanchéité.

Une simulation numérique du process de moulage par injection a été réalisée afin de valider la géométrie du moule et des paramètres de transformation. Aussi, le dimensionnement et la géométrie de l’infuseur ont été l’objet d’un calcul numérique FEM qui aura confirmé sa version définitive. Une conception optimale, un choix correcte des matières, une vision précise et innovante du secteur sont les ingrédients de la recette victorieuse de Tecnoplastica.


Nous contacter