Compounds auto-lubrifiés sans PTFE

Compounds auto-lubrifiés sans PTFE

Le PTFE est un polymère avec des caractéristiques particulières, entre autres un très faible coefficient de frottement. Cette propriété peut être appliquée à différentes matrices thermoplastiques, en diluant un taux de PTFE adéquate durant l’extrusion du compound. Le comportement tribologique de ces formulations se distingue par un faible coefficient de frottement statique et dynamique, même pour les grades renforcés avec des fibres de verre ou de carbone.

La performance élevée amenée par le PTFE permet l’utilisation de ces compounds auto-lubrifiés dans des applications de technologie avancée où l’usure et le frottement doivent être limités.

La transformation des compounds lubrifiés avec le PTFE a cependant l’inconvénient de générer du dépôt dans les moules, ainsi que des soucis de corrosion de l’équipement ou danger de fumées par la dégradation possible de l’additif PTFE. Les formulations contenants le PTFE peuvent présenter un souci causé par le composé fluorine, un halogène dont la présence aujourd’hui est sujet à des restrictions réglementaires de plus en plus strictes dues aux risques associés à leur décomposition en fin de vie dans l’environnement.

Le remplacement du PTFE est donc un axe majeur de la R&D et c’est pourquoi LATI S.p.A. a mis au point une famille de grades auto-lubrifiés, Latilub, formulés pour assurer de hautes performances tribologiques sans utilisation de fluoropolymères. Lati a choisi le UHMWPE comme polymère de substitution, un polyoléfine Ultra Haut Poids Moléculaire, reconnu pour sa résistance extrême à l’abrasion.

Les résultats sont encourageants, même avec des grades hautement renforcés fibres de verre. Le UHMWPE, ajouté dans des matrices amorphes ou semi-cristalline, atteint des coefficients de frottement comparables au PTFE après des temps de rodage similaires. Même l’usure par abrasion ou adhésion est clairement ralentie.
Du point de vue mécanique, il n’y a pas de différences significatives sous l’action de charges statiques , ni en présence de sollicitations ponctuelles. Enfin, la densité plus faible comparée au PTFE apporte une solution intéressante sur le plan économique.

Les Latilub UHMWPE sont disponibles sous forme renforcés ou non, couplés aussi avec d’autres agents glissants (par exemple, Silicon, fibres d’aramide) et peuvent offrir une tenue en température jusqu’à 200°C.
Enfin, LATI accompagne le développement de ses formulations Latilub en facilitant la tâche des ingénieurs de R&D et bureaux d’études.

Le Latilub 66-10TE G/15 avec UHMWPE a obtenu dernièrement la caractérisation complète Gold MoldFlow, permettant la simulation au moulage d’une haute fiabilité.


Nous contacter